Home Activities Atelier technique de co-création sur l’ « utilisation innovante des données de recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-5) à l’ère des nouvelles technologies »

Atelier technique de co-création sur l’ « utilisation innovante des données de recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-5) à l’ère des nouvelles technologies »

by ROOT System

Lomé abrite du 05 au 07 février 2024, un atelier technique de co-création sur l’ « utilisation innovante des données de recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-5) à l’ère des nouvelles technologies ».

Organisé par le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) à travers quatre bureaux de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana et Togo), cet atelier sous régional est initié à l’attention d’un groupe d’experts provenant des instituts nationaux de la statistique des quatre pays susmentionnés qui ont récemment mené leurs “Recensement Général de la Population et de l’Habitat”. Participent également aux travaux, des experts d’autres agences du système des Nations Unies au Togo ainsi que quelques partenaires stratégiques clés (universités, groupe de réflexion ou d’experts, coopération bilatérale).

La cérémonie d’ouverture de cet atelier a été présidée par le Directeur de Cabinet du Ministère de la Planification du Développement et de la Coopération, M. Essohanam Edjéou. Au nom de Madame le Ministre, Secrétaire Général de la Présidence de la République, M. Edjéou a rappelé que cette rencontre intervient quelques mois après la réalisation par le Togo de son 5ème RGPH en novembre 2022. Il s’agit donc d’un atelier vient à point nommé pour renforcer les capacités des instituts nationaux de statistique des quatre pays associés. Cet atelier, a-t-il poursuivi, permettra aux participants des quatre pays d’explorer les différentes voies d’une utilisation maximale et innovante des données du recensement.

De son côté, la Représentante Résidente de l’UNFPA au Togo, Mme Barbara Laurenceau, a dans son allocution de circonstance, exprimé sa gratitude aux autorités togolaises pour les facilités offertes pour une organisation parfaite de cet atelier. Elle a en outre indiqué que les approches et les outils classiques qui existent jusqu’à présent pour exploiter la masse importante de données du RGPH, bien que toujours pertinents, ont aujourd’hui atteint leurs limites, au vu des nouveaux types de données collectées, notamment les coordonnées GPS et des nouvelles méthodologies d’exploitation auxquelles elles se prêtent, comme par exemple l’analyse géo-spatiale.

Fort heureusement, a-t-elle poursuivi, il existe de nos jours de nouveaux outils permettant de tirer le meilleur parti de ces données abondantes et précieuses, grâce aux avancées technologiques en matière d’imagerie satellitaire, d’Intelligence Artificielle (IA), de Big data et d’apprentissage automatisé, qui transforment tous les secteurs, y compris le recensement de la population en Afrique de l’Ouest et du Centre. Il nous incombe dès lors de faire preuve d’innovation pour mieux analyser, exploiter et de manière plus rapide ces données, afin de faciliter la prise de décisions éclairées en matière de gouvernance, de planification du développement, de soins de santé, d’éducation et de réponse au changement climatique, et bien d’autres, a conclu Mme la Représentante Résidente de l’UNFPA.

Rappelons que l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED), participe aux travaux de cet atelier à travers ses cadres, membres du Bureau Central du Recensement (BCR).

Egalement sur INSEED

Leave a Comment

-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00