Home Activities Apothéose de la célébration de la journée africaine de la statistique : édition 2021

Apothéose de la célébration de la journée africaine de la statistique : édition 2021

by admin

Le Togo a observé le jeudi 18 novembre 2021, la journée africaine de la statistique. Le thème retenu cette année est : « Moderniser les systèmes statistiques nationaux pour soutenir le développement socioculturel ».

C’est la région de la Kara qui a été choisie cette année pour accueillir les activités. Mais pour cause de la pandémie à coronavirus, les activités ont eu lieu en duplex entre Lomé et Kara. A Kara, c’est le palais des congrès a servi de cadre aux activités organisées par l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED) en présence du préfet de la Kozah, le Colonel BAKALI Hèmou Badibawou, des maires et des responsables de l’INSEED.

La cérémonie d’ouverture a été présidée depuis Lomé par le Ministre, Conseiller du Président de la République, M. Simféitchéou PRE qui a rappelé que « Le but de cette journée est de sensibiliser le public sur l’importance des statistiques dans le développement économique et social du continent ». Pour Simfeitcheou PRE, la journée africaine est une interpellation à plus d’engagement pour créer des conditions propices à l’émergence et à l’implémentation d’un système statistique national fiable et cohérent. Selon lui, cela reste le gage d’une bonne gouvernance et d’un développement socioéconomique inclusif du Togo.

Le ministre conseiller du président togolais a appelé à explorer de meilleures méthodes pour recueillir des données afin de mieux mesurer l’impact de la culture sur le développement socioculturel. « La contribution des statistiques ne doit pas se limiter à fournir des informations sur les dépenses du gouvernement en matière de culture, les exportations et importations de biens culturels ou autres. Mais elle devrait également permettre de mesurer la contribution de la culture au développement pour montrer l’apport réel du secteur culturel à l’économie », a déclaré Simfeitcheou Pré.

Il a annoncé que l’appui du gouvernement et des partenaires à la production des statistiques de qualité en général et des statistiques culturelles en particulier pour le Togo va se poursuivre et s’intensifier.

Dans son mot de bienvenue, le préfet de la Kozah, le Colonel BAKALI Hèmou Badibawou a souhaité que les recommandations prennent en compte les besoins des populations à la base.

Dans sa présentation sur le thème de la journée, le Directeur général de l’INSEED, M Koame KOUASSI, a indiqué que sa structure travaille à mettre à la disposition du gouvernement, les données pertinentes nécessaires pour définir des politiques cohérentes et efficaces.

Deux autres sous-thèmes ont été également présentés aux participants connectés et présents. Le premier qui est : ‘’la contribution des Arts, de la culture et du patrimoine à la croissance socioéconomique du Togo’’, a été présenté par Madame BASSAGOU K. Wéntomrma, Directrice des Etudes, de la Recherche et de la Prospective Culturelle au Ministère en charge de la Culture. Le second sous-thème intitulé : ‘’l’importance des TICs dans la qualité des données statistiques » a été présenté par le Directeur de la Coordinnation et de la coopération internantionale de l’INSEED, M. Kokou AWANOU.

Les autres activités qui ont été également au menu de cette célébration sont entre autre : l’exposition des produits de l’INSEED et des structures du SSN, la remise de prix honorifiques aux fournisseurs de données statistiques de la région de la Kara notamment ceux qui ont plus collaboré avec les agents de l’INSEED. Ceci, pour susciter une adhésion massive des acteurs du système statistique aux collectes de données.

A l’issue d’un tirage au sort effectué devant les participants à Kara, la région Maritime a été tirée retenue pour abriter la prochaie édition. Rappelons que la Journée africaine de la statistique a été instituée en mai 1990 par les pays membres de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique. Elle vise à sensibiliser l’opinion publique africaine sur l’importance des données dans la gestion du développement.

Egalement sur INSEED

Leave a Comment