Validation du Rapport sur l'Etude de la situation de référence du PAEIJ-SP

Publié dans Rapports d'analyse

Image 1 Validation du Rapport sur l'Etude de la situation de référence du PAEIJ-SP L’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED) a organisé, le mardi 22 octobre à Lomé, un atelier de vulgarisation des résultats sur de l’enquête sur la situation de référence du Projet d’Appui à l’Employabilité et à l’Insertion des Jeunes dans les Secteurs Porteurs (PAEIJ-SP). L’atelier a réuni une quarantaine de participants parmi lesquels les responsables de l’INSEED, les membres de l’équipe technique, les cadres du PAEIJ-SP, les utilisateurs des données issues de cette enquête à savoir le secteur public et privé, les ONG, la société civile, les partenaires techniques et financiers.

D’après les résultats, 1200 jeunes formés dont 30% de femmes ont créé leurs entreprises, 14.200 producteurs et éleveurs formés dont 40% de femmes ont eu accès au financement. 1000 jeunes formés dont 40% de femmes ont reçu l’appui de ce projet. Le rapport révèle également que les secteurs porteurs notamment le secondaire a contribué au PIB 2013 à un taux de 16%, le tertiaire 32% et l’agriculture à 52%. Les objectifs spécifiques contenus dans ce rapport consistent à offrir les conditions d’emploi plus favorables aux jeunes et à réduire la pauvreté, à développer l’entreprenariat agroindustriel et à promouvoir l’agriculture commerciale. Les bénéficiaires de ces projets évoqués dans ce rapport sont les femmes et les hommes âgés de 18 à 45 ans appartenant à des petits groupements de producteurs et éleveurs, de la production végétale telles que le manioc, le soja, le maïs et de la production des volailles et des petits ruminants. Dans les petites et moyennes entreprises structurantes établies, les bénéficiaires ont été outillés sur des stratégies d’approche chaîne de valeur et le développement de clusters agro-industriels. Ce rapport illustre aussi l’accompagnement de ces jeunes par des stages pratiques et le partage des expériences auprès des producteurs modèles.

DM. Hilaire Agbogan, spécialiste en suivi évaluation a déclaré que ce projet prend fin en 2020 avec la création d’environ vingt mille (20 000) emplois directs avec un revenu des bénéficiaires accru de 25% pour un montant global douze milliards cinq cent millions de FCFA grâce à l’appui de la Banque Africaine de Développement (BAD) et du gouvernement togolais. Cette enquête quantitative sur la situation de référence PAEIJ-SP, dit-il s’est réalisée au moyen d’un sondage probabiliste sur un échantillon de 416 primo individuels, 50 groupements de bénéficiaires dont 16 groupements de manioc et 34 de soja. La collecte des données a-t-il ajouté, s’est faite au moyen de la technologie CAPI (collecte par tablettes) ayant comme avantage la réduction du temps de saisie et de traitement.

Lire aussi :

Tags: Institution Direction INSEED Statistique